Pavillon de Sant Salvador de l'Hôpital de Sant Pau, Barcelone.
Pabellón de Sant Salvador del Hospital de Sant Pau, Barcelona

Rénovation du Pavillon de Sant Salvador de l’Hôpital de Sant Pau, Barcelone. Espagne.

  • Emplacement :  Barcelone. Espagne

Il est utilisé comme musée consacré à la figure de Lluís Domènech i Muntaner, au modernisme et à ses œuvres. Le Musée fut conçu avec un double objectif, la restauration du bâtiment lui-même, et le contenu interne, dragon central et exposition réalisée par muséographie. Les travaux effectués par Natur System, ont consisté en la rénovation et la restauration de l’intérieur du pavillon. Le bâtiment se compose d’un rez-de-chaussée, d’un premier étage et d’un grenier. À chaque étage se trouve une nef appelée « Sala Malalts » (salle des malades), à ses côtés se trouve une salle circulaire dite « Sala de día » (salle de jour), et de l’autre côté une salle en forme d’hexagone. Dans la partie arrière, se trouve un corps postérieur, relié par un corps appelé « de transition ». Dans la « Sala de Malalts », le forgé et les nerfs supérieurs des tours ont été structurellement renforcés. Le niveau du sol fut surélevé , les installations de chauffage au sol et autres installations de tension et signal furent incorporées à l’intérieur de la muséographie. La finition du sol fut réalisée avec la fabrication et le placement de 54 000 pièces hydrauliques héxagonales, réalisées manuellement, identiques à l’original. L’ensemble de la salle, des murs et plafonds ont été restauré dans leur intégralité et les dessins et nouvelles pièces en céramique effectués, fabriquées manuellement et placées à l’aide des méthodes traditionnelles. Au total, un ensemble d’environ 40 typologies  différentes et 15 000 nouvelles pièces. Dans La « Sala de Dia »(ainsi nommée car la lumière pénètre toute la journée par ses fenêtres), tout le toit de la coupole fut restauré. Dans la salle hexagonale, l’ancien ascenseur fut détruit et le plafond reconstruit en incorporant un nouveau revêtement céramique qui n’existait pas. Un nouvel escalier métallique hélicoïdal fut réalisé recouvert de marbre et un nouvel ascenseur fut incorporé pour communiquer les deux étages. Précédemment à ces travaux, les tours furent détruites et les pressions du propre bâtiment furent renforcées grâce à un renforcement de périmètre. L’escalier de communication  d’origine, en colimaçon et en pierre, a été restauré en incorporant de nouveaux cloisonnements. Tous les murs non recouverts de céramiques émaillés, ont été enduits de stuc en chaux aérienne pigmentée et appliqué de forme traditionnelle. Dans la nef centrale du rez-de-chaussée, où se trouvent les vitrines du musée, des galeries ont été excavées et exécutées, lesquelles cachent tous les systèmes de climatisation, d’éclairage et de données,  le sol radiant a également été incorporé à la nouvelle dalle et la finition fut réalisée en microciment technique. Le corps de la transition des deux étages a été restauré, et dans le corps postérieur, un renforcement structurel préalable fut réalisé, car les murs étaient tres abimés à cause des interventions ajoutées tout au long des années. Un deuxième ascenseur fut installé et les salles en dehors du musée, toilettes et stockage furent habilitées. Nous mettons en évidence l’exécution de l’escalier historique ayant comme seul point de départ la cage d’escalier. « La voûte catalane » est réalisée, les sections étant effectuées en arc et point et dalle ancienne. Il fut revêtu exactement de la même manière que celui existant, en marbre, céramique et plâtre, tel qu’il a été conçu par Lluís Domènech et Muntaner, pour s’adapter aux nouveaux usages et nouvelles applications des normes dans les bâtiments de concurrence publique.